fbpx

Le viager libre

Vous souhaitez acheter un viager en Belgique, mais vous ne savez pas si vous devez opter pour un viager libre ou un viager occupé ? Si le terme « viager » est connu de tous, peu de gens connaissent réellement les différences entre un viager libre et un viager occupé. Quelles sont les caractéristiques du viager libre ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Est-ce une option intéressante, et pour qui ? Happy Viager vous donne les réponses.

Qu’est-ce que le viager libre ?

Le viager est un type d’achat immobilier qui permet à l’acheteur (débirentier) d’acquérir un bien immobilier sans en payer la totalité de la valeur initiale. Le vendeur (crédirentier) reçoit un dépôt initial, suivi d’une rente mensuelle jusqu’à son décès. Le bouquet, qui représente environ 10 à 15 % de la valeur du bien, n’est pas obligatoire. Dans le cadre d’un viager libre, l’acquéreur obtient la pleine propriété du bien après la transaction, ce qui lui permet de l’occuper, de le louer ou de le revendre. Dans ce type de viager, la nue-propriété et l’usufruit sont détenus par l’acquéreur.

Les avantages et les inconvénients du viager libre

Le viager libre présente des avantages et des inconvénients tant pour le vendeur que pour l’acheteur. Du point de vue du vendeur, les avantages sont un prix de vente potentiellement plus élevé et une rente viagère plus importante dans sa forme classique. Toutefois, ces avantages s’accompagnent d’une perte de jouissance immédiate du bien, qui affecte également les héritiers du vendeur.

Le viager libre est souvent plébiscité par les acquéreurs qui cherchent à acheter leur résidence principale sans avoir recours à un prêt bancaire. Cependant, la rareté des biens en viager libre peut poser problème. L’utilisation du viager libre comme investissement locatif peut également présenter un certain nombre d’inconvénients. Il s’agit notamment de la recherche de locataires, de la gestion locative et du risque de chômage locatif. Contrairement au viager occupé, où l’ancien propriétaire continue d’habiter et de s’occuper du bien, le viager libre comporte des contraintes qu’il ne faut pas négliger.

Acheter en viager libre : bonne idée ou pas ?

Le viager libre peut être une option intéressante pour les vendeurs, en particulier ceux qui n’habitent plus leur bien et n’ont pas d’héritiers. Par rapport à un viager occupé, le prix de vente peut être sensiblement plus élevé puisqu’il n’y a pas de décote pour le droit d’usage et d’habitation du bien.

Du point de vue de l’acheteur, la transaction s’apparente à une équation à une inconnue, dans la mesure où la durée du versement de la rente viagère n’est pas certaine. Ce problème peut toutefois être contourné si le bien est destiné à un investissement locatif. Les risques associés, comme le chômage locatif, peuvent néanmoins entraîner une perte de revenus.

Happy Viager apparaît comme la meilleure solution pour les deux parties, en supprimant le paiement d’un bouquet initial et de rentes viagères. Grâce à notre approche révolutionnaire, le vendeur reçoit la valeur totale du bien au moment de la vente tout en continuant à occuper son bien, tandis que l’acheteur réalise un investissement locatif rentable.

Conclusion

Comme tout type de transaction immobilière, le viager libre ne convient pas à tous. Prenez le temps de bien vous renseigner avant de vous lancer. Faites-vous accompagner par Happy Viager pour obtenir les conseils d’experts dont vous avez besoin pour acheter ou vendre en viager libre en Belgique ! N’hésitez pas à nous contacter.

Intéressé ? Contactez notre équipe d’experts !

Happy Viager c’est LA solution parfaite pour concilier confort et tranquillité d'esprit ! Contactez-nous dès maintenant pour en savoir plus sur le Happy Viager et tous les avantages dont vous pourrez jouir !